lundi 26 août 2013

Rentrée politique : au secours, ils reviennent !

Illustration Erby sur ruminances
Oublions le monde, car la France est le monde, nôtre monde ! 
C'est la rentrée politique. Bien entamé, l'été s'achève. Orgie médiatique en boucle, entre deux flashs sportifs et un fait-divers, on passe d'un camp politique à un suivant, avec des commentateurs formatés comme des PC : on garde le montage et selon les cas, clic gauche, clic droit...
Comme il fait beau, la tenue décontractée est de rigueur : visages bronzés, cols de chemise ouverts et manches courtes ou retroussées sont à la démo. On pourrait penser que nous faisons le tour des campings municipaux pour assister à un repas à thème, animé par l'orchestre local  « la bande à papa ». A gauche, le Premier ministre, aborde le volet « collectif » pour la soudure à l'arc de deux métaux non compatibles du gouvernement, j'ai nommé les duettistes Valls-Taubira, qui se crêpent la tignasse sans se soucier un calot de « cohérence » gouvernementale. A tous deux, « l'indolore » Jean-Marc Ayrault (conf. Erby Du Jour) a répondu que « la sécurité et la justice sont les deux fronts d’un combat unique... Nous sommes intransigeants sur le respect de la loi. » Qui, « nous » ?... 
En marge de l'intervention du Premier ministre, Harlem Désir, très vitaminé, appelle Mélenchon à ne pas « fracturer la gauche » (?!). Entendue depuis ma lucarne, je ne peux que corréler cette déclaration avec celle de lundi dernier, où Désir fustigeait le leader du Front de Gauche qui avait attaqué Manuel Valls, le jugeant « contaminé » par le FN : « quand je l’ai entendu, je me suis demandé s’il n’avait pas mâché un peu trop de feuilles de coca pendant ses vacances en Amérique Latine. » Alors, comme ça, Harlem, on cherche à calmer un drogué ?... T'as touché un mot à Manu ? Il a peut-être des idées... 
Et la droite dans tout ça ?... Malgré un dispositif médiatique important (elle a plein des copains-patrons dans le milieu), Jean-François Copé, la prochaine présidentielle en ligne de mire, a fait lui aussi sa rentrée devant 2000 pèlerins, tandis que Fillon et ses troupes feront « bande » à part plus tard. Belle unité ! C'est ça la droite exemplaire qui veut reprendre du service en 2017 ?...

1 commentaire:

  1. Keny Arkana - La Rage - en zyque du Jour. Colonne de droite.

    RépondreSupprimer